Origine de La race

Le berger allemand , dont l'histoire de la race remonte à loin, a été élevé en un temps incroyablement court. Il a fallu environ 100 ans pour créer l'une des races les plus populaires.

Origine du berger allemand

Les origines de cette race sont peut-être le loup indien, qui vivait en Europe occidentale il y a plusieurs siècles. D'un prédateur est venu un chien de bronze - un animal qui combine le sang d'animaux sauvages et domestiques. Le chien de bronze est attribué à 4000 av. e. La prochaine étape est un chien de berger domestiqué - Hofowart - il y a 200 à 400 ans. Plus tard, les chiens sont apparus, qui étaient déjà appelés chiens de berger, ils étaient encore loin du look des chiens d'assistance modernes.

Origine du mot berger

Selon le dictionnaire étymologique, "chien de berger" a la même racine que le mot "mouton". Les chiens de berger étaient appelés chiens qui gardaient la bergerie. Schäferhund est traduit de l'allemand par chien de berger , ce qui signifie "chien gardant le troupeau". Ainsi, l'étymologie du mot est associée à l'activité de l'animal. Le territoire de l'Allemagne était couvert de pâturages luxuriants où paissaient les troupeaux.

Une mention de ces animaux a été trouvée au 7ème siècle. Dans le code de lois des tribus germaniques occidentales des Alamans, une punition était prévue pour le meurtre d'un chien de berger.

Où cette race a-t-elle été élevée ?

Au XVIIIe siècle. l'élevage bovin a prospéré en Allemagne. Il y avait un besoin de chiens puissants qui pourraient gérer le troupeau. Les bergers à quatre pattes étaient très appréciés. Il y a une tendance à élever des chiens avec les caractéristiques de performance souhaitées. Peu de gens prêtaient attention à l'apparence des animaux. Les chiens variaient beaucoup en apparence.

La reproduction a été mise sur une base commerciale, des normes spéciales n'ont pas été proposées. Cependant, deux centres d'élevage de chiens de berger sont apparus : Thuringe et Wurtemberg. C'était le nom des lieux des chenils les plus célèbres, mais les chiens étaient élevés sur tout le territoire allemand. 

L'origine de la race - le premier berger allemand

Les chiens de berger ont été introduits pour la première fois en 1882. Les mâles Kiras et Greif à fourrure gris clair ont fait sensation à l'exposition, ce qui a donné une impulsion au travail de sélection. La pépinière de Thuringe a donné au monde des chiens de berger, à partir desquels la sélection de la race a commencé. Le mâle Pollux et la femelle Prima, semblables aux loups en couleur et en taille, ont produit une progéniture destinée à gagner des expositions.

Première société

En 1891, une association d'admirateurs du berger allemand est formée. Bien qu'il se soit avéré être de courte durée, il a réussi à susciter l'intérêt. C'est également ici que les premiers standards de race ont été établis . L'un des organisateurs - M. Richelmann a poursuivi l'élevage après la fermeture de l'association. Cette activité a permis de préserver les principaux aménagements.

Max de Stephanitz

L'histoire du berger allemand commence en 1899, lorsque l'officier à la retraite Max von Stephanitz rencontre un chien qui réunissait toute la perfection de la race. Max a acheté un chien et l'a nommé Horand von Grafart. Ce chien a marqué le début du travail de sélection de la principale communauté de berger allemand.

Max von Stephanitz a reçu une formation vétérinaire. Depuis l'enfance, il se souvenait des chiens sur les vastes pâturages. Il rêvait d'élever le chien parfait - la véritable incarnation des bergers à quatre pattes. Il y avait une démission inattendue dans sa biographie, mais c'est elle qui lui a donné l'opportunité de s'engager sérieusement dans un travail d'élevage. Il a abordé la question en détail et a créé l'Union des propriétaires de bergers allemands. Il fut le premier à ne pas rechercher de profit commercial dans l'élevage de chiens de berger.

Acheté un chien était phénoménal, pas seulement en apparence. Von Stephanitz s'est engagé dans l'élevage de chiens d'élite sans ménager ses efforts :

  • chiennes sélectionnées pour correspondre au producteur principal ;
  • voyagé à travers le pays, à la recherche de matériel;
  • travaillé avec les propriétaires de pépinières, expliquant les subtilités de la sélection d'élevage.

Après 100 ans, l'Union est devenue l'organisation la plus impressionnante parmi ces sociétés. Les standards mis en avant par Max sont entrés dans l'histoire comme une référence.

Comment le berger est-il devenu un chien de travail ?

Pendant longtemps, une personne n'a interagi avec un berger allemand qu'en tant que berger. Cependant, le XIXe siècle a été une période d'industrialisation. Le nombre de pâturages diminuait rapidement et le besoin de garde des troupeaux diminuait.

En 1901, von Stephanitz devient le président permanent de l'Union. Il a activement promu les bergers allemands pour le service militaire et civil. Les chiens ont commencé à impliquer la police, ils ont trouvé une place dans l'armée. Cela est devenu possible grâce au fait que lors de la sélection, un accent sérieux a été mis sur les caractéristiques comportementales des chiens. Le président de «l'Union» a ouvert des concours spéciaux pour les chiens de berger afin de consolider le statut de chien d'assistance avec la remise de récompenses.

La crise de l'élevage et une nouvelle étape dans l'histoire de l'origine du Berger Allemand

Grâce à "l'Union", la race a acquis une reconnaissance et dépassé les frontières du pays. L'intérêt pour le chien a été exploité par des propriétaires promiscuité qui dans un souci de profit, ont dérogé aux règles. Le sang de chiens défectueux de tailles non standard au tempérament instable a été versé dans la race. Les grands chiens étaient particulièrement demandés.

Au nom de la sauvegarde de la lignée en 1925, le "Syndicat" organise une conférence qui rallie les éleveurs, à la volonté de rendre les standards. Une sélection de champions de différentes années a été réalisée, dont la meilleure performance était chez un mâle nommé Claudo von Boxberg. Les principales branches génétiques en sont issues. L'apparence de ce chien est devenue la frontière entre les normes passées et futures. Le mâle choisi parmi l'élite ne signifie pas moins pour la formation de la lignée que le légendaire Khorand.

Le rôle de la seconde guerre mondiale pour la formation de la race

En 1936, Max von Stephanitz décède, mais la sélection est poursuivie par des associés. Cependant, pendant la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses crèches ont disparu. L'Union a réussi à garder l'élite. En 1946, il a été décidé de nommer non pas un chien pour le titre de champion, mais tout un groupe. L'élite était composée des 8 premiers représentants de la race.

Pourquoi le berger allemand a été élevé pour l'élevage "sportif"

En 1960, la sélection a été effectuée assez activement. Les compétitions d'entraînement sont devenues à la mode et gagnaient en popularité dans le monde entier. Pour de telles compétitions, des chiens spéciaux étaient nécessaires. L'accent était mis sur l'infatigabilité, la vitesse et l'excitation : l'extérieur ne jouait pas un rôle particulier.

Depuis l'apparition des éleveurs de chiens "de sport", la société a décidé de distinguer 2 branches de races : les chiens d'élite et les travailleurs. Pour les reproducteurs d'élite, des contrôles étaient requis pour :

  • absence d'anomalies physiques;
  • résistance à la charge ;
  • équilibre;
  • extérieur;
  • correspondance de lignage.

Cette dernière est vérifiée par analyse ADN. La valeur des chiens de sport était marquée par le nombre de victoires dans les compétitions, ils n'avaient pas besoin de beauté.

Nouvelles exigences pour les champions de race

Dans les années 80. un professionnel de haut niveau Herman Martin est venu au poste de président de "l'Union". Parallèlement, de nouvelles exigences pour le titre de champion sont apparues. Maintenant, il était impossible d'obtenir le championnat en visitant l'exposition. En plus des exigences de base, le chien devait :

  • participer à des spectacles plus d'une fois ;
  • passer régulièrement des tests d'experts;
  • produire une progéniture digne.

Pourquoi une sélection pluriannuelle était-elle nécessaire ? Cela a exclu l'entrée dans le groupe d'élite des animaux aléatoires, car le statut a été confirmé à plusieurs reprises.

En quelle année les bergers allemands sont-ils apparus sur le territoire de la Russie

La race est apparue en Russie pas par hasard. Les bergers allemands ont été introduits en 1904 en tant que chiens d'assainissement potentiels. Ils se sont distingués pendant la guerre russo-japonaise. En 1908, les animaux ont participé à des concours de chiens policiers avec des dobermans.

Bergers allemands en URSS

Après la révolution de 1924, un grand nombre de représentants de la race a été amené en URSS pour les besoins du NKVD et des troupes frontalières. Le projet n'a pas été un grand succès, car il a coïncidé avec la crise cynologique des années 1920. Les animaux qui ne respectent pas les normes d'élevage de la race sont entrés dans le pays. Ils avaient des défauts à l'extérieur, ils pouvaient être vicieux ou lâches, ce que les cynologues allemands n'autorisaient pas. Le manque d'éleveurs compétents, les croisements non systématiques et le mauvais matériel n'ont pas permis d'élever des chiens au niveau des standards occidentaux.

Comment la Grande Guerre patriotique a-t-elle affecté la formation de la race en Russie

Après la guerre, un ordre a été reçu pour élever des chiens à utiliser dans l'armée soviétique. Cependant, pendant cette période, la patrie du berger allemand est fermée aux maîtres-chiens soviétiques, ils ont donc dû travailler avec les chiens restant laissés par les Allemands pendant la retraite, et il est même difficile d'imaginer quel genre d'animaux peuvent être trouvé sur les "épaves" d'une terrible guerre.

En plus du manque d'échantillons valables, il y avait encore des difficultés:

  • l'attitude négative des gens envers la définition de "l'allemand" ;
  • le rôle des chiens dans la protection des camps de concentration et des détachements punitifs.

En 1946, la race a été nommée Berger d'Europe de l'Est afin de nier les mauvaises associations. Le manque de contacts commerciaux avec les Allemands a nui à la sélection: la race a été élevée avec une déviation des normes européennes.

Comment la race a été relancée en URSS

Le retour à la norme européenne n'a pas été facile, car toute activité dans ce sens pendant longtemps pourrait être considérée comme une trahison. Les passionnés recherchaient des chiens de race dans tout le pays. Beaucoup d'efforts ont été investis par des cynologues d'importance alliée : E.Ya. Stepanov et E.N. Orlovskaya, pour laquelle ils ont été suspendus de leur travail.

L'état désastreux du travail de sélection est souligné par certains faits :

  • jusqu'en 1968, pour les chiens de berger, la cryptorchidie était considérée comme la norme ;
  • jusqu'en 1974, les chiens avec une denture incomplète étaient acceptés dans les travaux d'élevage;
  • jusqu'en 1974, les couleurs étrangères étaient autorisées.

Ce n'est qu'en 1989 que les normes ont été ajustées, limitant la hauteur au garrot.

Dans les années 70. l'arrivée des chiens de berger de la RDA a commencé. Ils n'atteignirent pas ceux de l'ouest, mais ils ressemblaient moins à Veo. L'afflux massif a coïncidé avec les années 1980. Les états du camp socialiste se sont recentrés sur les chiens de la RFA, et le prix des chiens de berger de la RDA a chuté, d'où ils ont été rapidement sortis par les cynologues soviétiques.

Le processus de changement d'opinion sur les normes a également affecté l'URSS. En avril 1989, la Fédération des élevages de chiens d'assistance a rejoint les normes européennes et, en juin, la première exposition de toute l'Union a eu lieu conformément aux nouvelles exigences.

Pour comprendre ce qu'est un berger, il faut se tourner vers les origines de l'origine de la race.

Le travail colossal des hommes a créé un chien unique, apprécié partout.

Plus récente Plus ancienne